Économies

Rachat de crédit : principales raisons d’un refus

Le rachat de crédit est une procédure qui consiste à regrouper tous les crédits dans le but d’alléger les mensualités. C’est une technique intéressante pour faciliter l’accès à un autre crédit. Toutefois, son obtention n’est pas automatique. Certaines demandes peuvent être refusées si elles ne répondent pas aux critères de la banque.

Refus suite à un fichage à la Banque de France

Concernant le rachat de crédit, différentes raisons, dont un fichage à la Banque de France, peuvent être à l’origine d’un refus de la part de la banque. Le recours à un conseiller comme Assurément Courtier peut alors être une solution pour s’en sortir. Sachez qu’il existe 2 types de fichages. Le fichage FICP concerne surtout les retards sur le remboursement de crédit. Le fichage FFC s’applique, par exemple, dans la cadre d’émission de chèques sans provision.

Un revenu trop faible ou irrégulier

Le revenu est également un élément considéré par les banques avant d’accorder un rachat de crédit. Premièrement, un refus est à envisager dans le cadre d’un endettement. Il est indispensable de vérifier le taux d’endettement qui ne doit pas dépasser les 33 %. Par ailleurs, disposer d’un salaire mensuel de plus de 1300 € peut être avantageux pour échapper à un éventuel refus.

Des critères incompatibles

Pour un rachat de crédit, certains facteurs peuvent être incompatibles aux critères imposés par les banques. L’âge du demandeur, par exemple, peut influencer les avis de certains établissements. Idéalement, celui-ci doit être âgé entre 25 et 75 ans pour espérer accéder à un rachat de crédit. En outre, la situation professionnelle peut aussi jouer un rôle important. Un contrat en CDI ou bien être à la retraite peut être privilégié.